Blog

Takao-san ou le mont Takao

mon takao takaosan japan japon automne fall

Il y a peu de temps nous sommes allé visiter le mont Takao. Il s’agit d’une montagne dans la commune de Hachioji, qui fait partie de l’agglomération de Tokyo. Il se situe à 50 km du centre-ville de Tokyo et est accessible grâce à la ligne Chuo en une cinquantaine de minutes.

On peut y être assez rapidement donc et gravir ses 599 mètres en une petite journée se qui permet de revenir en ville avant la tombée de la nuit.

vue en noir et blanc depuis le mont takao takaosan

Nous avons décidé d’aller le visiter car pendant l’automne la vallée qui entour la montagne ainsi que la montagne elle même prennent des teintes sublimes, oscillant entre le rouge, le jaune et le vert, de plus la ballade menant au sommet est à couper le souffle.

Quand je dis à « couper le souffle » je parle de la vue en elle même mais aussi de la pente, qui, sans rire, vous laissera dans un premier temps découragé puis dans un second épuisé et enfin heureux car lors de l’ascension on passe par plusieurs palliers qui laissent découvrir de plus en plus de paysages colorés et enchanteurs.

Nous sommes arrivé vers 13h à la gare de Takao et sommes sortis en direction de la montagne, nous n’avions pas choisis la meilleur journée puisque nous y sommes allé en plein week-end enclavé entre deux jours fériés se qui fait qu’il y avait un monde absolument incroyable.

Sans rire nous nous imaginions déjà utilisant le télésiège ou le téléphérique pour monter et redescendre à pied…. Raté !
Pour pouvoir utiliser l’un des services de transport il fallait attendre au moins 2h (si ce n’est 3), donc en toute logique on décide de faire l’ascension à pied histoire de pas rentrer chez nous à 3h du matin en hélicoptère.Après un rapide passage devant le plan qui nous présente plusieurs chemins de randonné empruntables, la décision est prise assez facilement puisqu’un seul chemin permet de passer par tout les points intéressent de la montagne.

Nous entamons la randonné qui se transforme en une lente procession, des centaines de personnes se suivent sur une file sans fin qui serpente dans la montagne. Il y a teeeeeeeellement de gens que nous piétinons et avançons à 2 mètres à l’heure. Au Japon tout est procédurale et les gens ont une patience d’or, se qu’il faut comprendre c’est que personne ne dépasse, tout le monde et patient et avance bien sagement AaAAaAAaaaaH FuCk iT !! Aller hop on passe sur les côtés, on suit les autres gaijin et puis finalement les jeunes japonais le font aussi alors bon….

File de gens infinie au mont Takao Takaosan ontagne japon japan un an au japon

Nous arrivons au premier pallier, première vue époustouflante, déjà complétement épuisé à force d’avancer lentement et rapidement par intermittence. 5 minutes de pose et on enquille sur la suite, on passe devant un plan persuadé d’avoir fait la moitié du chemin……. on a à peine fais un sixième.

les flans du mont Takao Takao san montagne japon japan un an au japon

Nous finissons par arriver là où s’arrête le téléphérique et le télésiège, toujours autant de monde les gens font la queue pour acheter de la nourriture dans les stands et c’est toujours des queues de 2h de long (sans déconner).
Pas le temps de manger, c’est pour les faibles ! On continu notre route vers le sommet, on arrive devant une espèce de mini-zoo qui n’abritait que des singes mais nous ne sommes pas forcément super fan des animaux en cage et l’entrée est payante alors nous passons notre chemin.

Encore quelques dizaines de minutes de plus et nous voilà arrivé au temple Yakuno-in, un temple bouddhiste caché au milieu des érables, dans lequel vous pourrez admirer les statues des tengu (créatures légendaires de la religion populaire japonaise) qui veillent sur le lieu, allez voir notre instagram, vous pourrez y voir quelques photos supplémentaires.
Le temple entier baigné dans une ambiance rouge et jaune et nous avons pu profiter pleinement des momiji car bizarrement à cet endroit il n’y avait pas grand monde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malheureusement nous avons du stopper notre ascension à ce niveau car la nuit arrivait doucement amenant avec elle un froid glaçant.
La décente est passée bien plus vite étrangement (peut être parce que la pente est tellement forte que nous étions à la limite de courir), arrivé en bas nous étions tellement crevé et qu’on a dormis dans le train du retour !

À la prochaine, je vous laisse apprécier les photos !

2 Comments

2 Comments

  1. Ig-sc-56

    3 janvier 2016 at 22 h 38 min

    Vraiment jolie , en effet , les couleurs sont au rendez-vous, merci pour la balade

  2. Virtual Private Server

    24 mars 2017 at 10 h 35 min

    Le Mont Takao offre un choix de sept sentiers principaux, le premier etant le plus facile, dont on parlait plus haut. Meme sans etre sportif ou endurant, il faut compter moins de deux heures de montee, puis une heure a une heure et demie pour la descente.

Laisser un commentaire

To Top